Hypnose et souvenirs oubliés ?

Utiliser l’hypnose pour rechercher un souvenir qu’on soupçonne oublié est une très mauvaise idée ! Je vous explique pourquoi…

Je me rend compte que la question revient assez régulièrement en séance… Et bien que j’essaye de vous répondre au mieux sur l’instant, je pense que passer par l’écrit s’impose pour être à la fois plus précis et me permettre d’être nuancé sans être mal compris.

Techniquement c’est possible ?

Techniquement oui, dans une certaine mesure. Bien que ce soit finalement assez rare, il est possible qu’on ai inconsciemment bloqué tout accès à un souvenir, principalement parce que s’en rappeler serait trop douloureux. Il est alors possible, sans être certain, que sous hypnose ce souvenir soit à nouveau accessible.

Cette utilisation à même été ancrée dans l’image populaire de l’hypnose, notamment par les très nombreux romans et films décrivant ce genre de scènes.

Mais c’est dangereux ?

Oui extrêmement dangereux, au point que ce soit aujourd’hui considéré dans le domaine de l’hypnose comme « interdit ».

Au passage, si un jour un hypnotiseur vous le propose, fuyez !

Avant de vous expliquer pourquoi c’est hors de question de considérer l’hypnose comme un outil pour retrouver un souvenir, je me permets de nuancer un peu :

Il est très fréquent, en séance, que le sujet revive un souvenir et dise « ho j’avais complètement oublié ! ». Mais toute la nuance est dans ce qui n’est pas dit : en fait le souvenir était bien là, accessible, simplement on n’y prêtait pas attention ou pas d’importance. Lorsque le sujet s’exclame ainsi il sait bien qu’il s’en souvenait déjà, simplement il n’y avait pas pensé.

Si vous voulez vous faire une idée de ce qui se passe ici, c’est exactement comme lorsque vous retombez sur une vieille photo d’un de vos souvenirs d’enfance et que vous dites « j’avais oublié ». Vous n’aviez rien oublié, simplement vous n’y pensiez plus.

Mais alors pourquoi ne pas essayer quand même ?

Il ne faut même pas essayer parce que c’est dangereux ! Je viens pourtant de vous le dire !

Voyon pourquoi, et si une raison ne suffisait pas, nous allons en voir plusieurs :

L’hypnose joue avec l’imaginaire

En séance nous utilisons l’hypnose pour explorer vos parts inconscientes, mettre en lumière vos automatismes, vous connecter à vos émotions… Tout cela se fait avec le langage de l’inconscient. Un langage fait d’images, de métaphores, de symboles, d’imaginaire. En ce sens rien ne peut ni ne doit être « compris » par une analyse consciente, tout simplement parce que c’est impossible, conscient et inconscient ne parlant pas le même langage. Ce qui compte en séance d’hypnose est ce qui se passe à l’intérieur. Considérez tout ce que vous pourrez en comprendre consciemment comme possiblement, et même très certainement faux ! Mais finalement ce n’est pas plus mal, c’est grâce à ça que l’hypnose est utilisée en thérapie brève ! Si vous voulez tout comprendre, essayez de faire quelques années de thérapie chez un psychologue et peut-être qu’à la fin vous en saurez un peu mieux…

Par exemple, en séance, j’utilise souvent des phénomènes tels que coller les pieds du sujet au sol… Sortie d’hypnose, la personne à donc le souvenir très réel d’avoir eu les pieds collés au sol… Les a t-elle vraiment eut pour autant ? Non (je n’ai ni clous ni vis dans ma sacoche !).

Pour bien faire comprendre tout ça, j’aime faire le parallèle avec les rêves. Parce que finalement, avec quelques raccourcis, l’hypnose c’est simplement une façon de rêver éveillé. Tout du moins l’origine des rêves et de ce qui arrive en séance d’hypnose est bien la même : votre inconscient.

Est-il possible de se rappeler un souvenir en rêve ? Oui, bien que ce soit minoritaire.

Est-ce que, ce que vous revivez en rêves, vous le considèrez pour autant comme l’expression d’un souvenir oublié ? Personnellement la nuit dernière j’étais poursuivi par un dragon alors… Non évidemment ! Parce que vous savez, vous connaissez la limite des rêves ! Celle de l’hypnose est exactement la même, tout simplement !

Et pourtant parfois, vous vous réveillez le matin, avec la certitude que vous avez réellement vécu ce qui n’est en réalité qu’un rêve… C’est très troublant, ça peu durer un bon moment… Et ça nous amène au point suivant, le plus important :

Le danger des faux souvenirs !

Il est là le gros feux rouge à cette utilisation de l’hypnose dans la quête d’un souvenir oublié ! Le faux souvenir ! Et malheureusement, avant qu’il soit mis en lumière par des spécialistes de l’hypnose, bon nombre de personnes en ont fait les frais…

J’en parlais juste au dessus, c’est comme ce qui arrive parfois avec un rêve tellement « réel » qu’on est persuadé de l’avoir vraiment vécu, on le prend pour un souvenir tout à fait fiable et réel.

En hypnose le même phénomène peut facilement se produire parce que les même ingrédients que dans les rêves sont là : tous les sens sont plongés dans la scène. Vous ne voyez pas simplement ce qui se passe, mais vous sentez, ressentez, entendez… Et c’est justement ces combinaisons de différents sens qu’utilise aussi la mémoire pour gérer les souvenirs. De ce fait il devient impossible de faire la moindre différence entre rêve et réalité. Des imageries cérébrales ont même montré que le cerveau traitait exactement de la même manière une scène, qu’elle soit réelle ou imaginaire.

Avec les rêves heureusement il nous reste quelques protections conscientes qui permettent, parfois après un long moment de tourments, de démêler le vrai du faux. Cette analyse de votre conscient passe justement par le fait que votre cerveau sait, à appris qu’il ne faut pas faire confiance à vos rêves.

C’est exactement pour ça que vous devez lui apprendre à ne pas faire une confiance aveugle non plus à ce que vous pouvez « voir » sous hypnose.

Parce qu’il y a quelques décennies, lorsque justement personne ne parlait de ce risque de faux souvenirs, que les sujets accordaient une confiance absolue à ce puissant hypnotiste qui revêtait ainsi le costume d’une figure d’autorité, de nombreux faux souvenirs ont fait des ravages, aussi bien chez le sujet lui même quand dans son entourage qui pouvait, par exemple, se faire accuser de crimes imaginaires….

Bonus : les souvenirs sans hypnose !

Je ne pouvais pas terminer cet article sans vous faire remarquer un fait important : même sans aucune séance d’hypnose, même parfaitement réveillés, nos souvenirs sont très loin d’être fiables ! Que ce soit en psychologie ou en neurosciences on s’accorde pour dire que la mémoire est un processus dynamique et malléable. Ainsi les souvenirs s’altèrent avec le temps, pour de nombreuses raisons.

Qui n’est jamais retourné sur un lieu qu’il croyait plus grand par exemple…. Je suis certain que vous avez vécu des exemples similaires de nombreuses fois !

Mais alors l’hypnose c’est dangereux ?

Heureusement non ! L’hypnose n’a rien de dangereuse ! C’est un outil, et comme tout les outils il faut l’utiliser de la bonne manière ! Il est possible de s’écraser le doigt avec un marteau, pour autant il serait dommage de s’en priver pour enfoncer un clou !

C’est là que la formation, l’expérience et l’intention de l’hypnotiseur entre en jeux pour ainsi pouvoir profiter des merveilleuses possibilités de changement que nous offre l’hypnose, sans tomber dans des travers qui n’ont, au final, rien à voir avec l’hypnose, mais bien avec le pouvoir qu’on lui accorde… Et c’est la raison de cet article !

C’est pour ça qu’en séance je vais toujours vous guider vers des dynamiques inconscientes, émotionnelles, internes…. Parfois totalement à l’aveugle, sans savoir ce qui se passe réellement à l’intérieur, au plus profond de soit, mais l’important c’est que vous soyez mieux après ! Que les changements bénéfiques se ressentent !

S’il fallait simplement comprendre pour y arriver, la seule volonté suffirait… Or il reste cette autre dimension, hors de portée du conscient, et c’est là que l’hypnose fait des merveilles !